Bug totem guérisseur / marée de soins

Je vous traduit un sujet intéressant sur EJ :

 » Il y a un bug connu qui affecte le comportement des totems guérisseur et marée de soins.

Il semble que ces totems gagnent ou perdent un tick proche de leur caps à cause de la latence et peuvent de façon aléatoire gagner un tick supplémentaire à des niveaux arbitraire de hâte.

Une partie de la communauté chaman a pensé que les caps hâte étaient faux, mais ce n’est pas le cas. Les caps hâte donnés reflète le comportement « attendu » de ces totems.

Les observations [de Therya et Mimu] ont prouvé que :

1. Les caps des totems de marée de soins et guérisseur sont corrects sauf si vous avez moins de 50 ms de latence monde, ce qui vous fait perdre un tick si vous êtes très proche de votre cap.

2. Les caps du marée de soins suivent, dans une certaine mesure, les caps de la pluie. […]

Même si les caps du marée de soins semblent suivre ceux du remous, leurs formules ne sont pas les mêmes.

Avec les problèmes de latence, les caps des totems sont donc très peu fiables puisqu’ils ne garantissent pas un tick supplémentaire. Il n’est donc pas recommander de suivre les softs caps.

Comment reforger la hâte alors?

Depuis que les ticks supplémentaires des totems sont pour la plupart biaisés par le temps de latence, leur premier cap hâte ( 3794/3306 pour les gobs) est fortement dévalué.

Visez plutôt le 871 si vous le pouvez.

Pour cette raison, Rapidité ancestrale est aussi fortement dévaluée. […] Maitrise élémentaire devient donc le talent le plus sérieux »

C’est là que je comprends pas : le cap 871 n’est valable que pour rapidité ancestrale… (la suite parle de caps à plus de 5600 on va en rester là pour l’instant)

Fin bref, la conclusion c’est qu’il ne vaut mieux pas reforger en hâte avant les gros caps hâte de la 5.2 / 5.3… Ce que je n’avais pas l’intention de faire : vu que je vise à mieux rappeler mes totems plutôt que d’en augmenter le nombre de ticks…

Si vous comprenez mieux que moi, n’hésitez pas à m’en faire part.

Publicités

HPS !!!! (ou qu’est ce qu’un bon chamheal?)

Je ne vous le cacherais pas plus longtemps : je suis un kikoohpsmeter… Et oui, j’ai honte….(oupa). Ce trait particulier de joueur viens du fait que j’ai joué la moitié de ma vie IG DPS, qu’à l’époque, si j’étais pas premier au kiki, je me tappait la tête contre le clavier (et j’ai d’ailleurs changé pas mal de claviers).

Evidemment tout le monde ne tombe pas dans cet extrême (d’ailleurs, je grossi un peu la chose), mais pour vous donner une idée, ma note de guilde est « princesse monokiki ».

princess_monokiki

1.     Rôle de soigneur / rôle du chamheal

Je préfère commencer le post par là. Parce que c’est ESSENTIEL. Le but d’un raid, c’est de tomber un boss : c’est votre première priorité, avant tout autre considération.

a.      Rôle du soigneur

En tant que soigneur nous n’avons que 3 rôles, dans l’ordre :

  1. Rester en vie
  2. Tenir son assignation en vie
  3. Faire le heal nécessaire à la survie du raid

Maintenant comment rester en vie ?

On a beau avoir de l’espace mental libre, on a un gros truc sur notre interface : le raidframe (Grid/healbot/Vudho). Ce gros machin, est souvent le centre de notre attention, et avoir « la tête dans le Grid » est assez préjudiciable à notre attention sur le combat. Le meilleur moyen de rester en vie devient donc l’interface.( Nous vous avons donc préparé un post sur l’interface, nous le publieront d’ici peu). La place que vous donnez à votre raidframe est donc très importante :

  • Si vous le placez en bas de votre écran, votre attention sera focalisée sur le milieu-bas de votre écran, vous ne verrez pas bien ce qui se passe derrière vous (genre une bombe de vent sur Mel’jarak)
  • Si vous le placez sur les cotés, vous aurez une meilleure du centre, mais risquez de perdre de l’attention sur le coté opposé à votre raidframe, et derrière ce dernier. Et vous risquez de mourir sur les évenement qui arrivent de côté (genre les flanquer sur Esprits-roi).
  • Si vous le placez en haut, vous ne verrez plus le combat^^.

Pour éviter d’avoir justement « la tête dans le grid » il faut faire son interface pour avoir une raison de lever la tête. Lorsque son grid est placé en bas de l’écran, il ne faut absolument rien avoir en dessous (ce qui vous imposerait de la baisser encore plus), tout au-dessus, mais rien au-dessus de son personnage. Plus vous remontez les informations, plus votre attention se focalise sur le combat.

Enfin, vous devez aussi connaître votre faculté à vous auto-heal, et connaître les risques d’un slackage : Si vous êtes sur la fin d’incantation de votre sort, vaut-il mieux prendre les dégats de l’aoe qui vient de pop sous vous, ou vous écarter ?

Les conséquences de la mort d’un soigneur sont importantes : cela risque de faire wipe le raid, et même si vous êtes Brez ou que vous Ankhez (néologisme chamanique) vous reviendrez avec peu de mana donc vous serez peu efficace le temps de regen. Et, justement, c’est le moment d’envoyer la sauce parce que le temps de réinc vos soins ne sont pas parvenus à votre assignation… c’est aussi une cause de wipe.

Comment tenir son assignation ?

Pour tenir son assignation, les principales qualités du soigneur sont :

  • La connaissance du combat et l’anticipation des phases
  • La connaissance de l’impact de ses soins sur une barre de vie
  • Le triage

Pour les 2 premières, c’est assez simple, c’est l’expérience et la connaissance de sa classe et du combat qui compte. C’est pourquoi, il faut regarder régulièrement des guides et des vidéos. Le choix des vidéos que nous prendrons en référence seront celles où l’on voit bien les barres de vie, souvent, celles où il y a écrit POV xxxx heal (point de vue soigneur), et celles qui correspondent à notre format (10/25).

Pour la dernière, c’est la concentration et la volonté de bien faire qui compte :

Ex : Han ! Un type de mon assignation (distance) va crever, mais tous les cacs sont mi-vie, que faire ?

Le choix de faire une salve sur les cacs ou un afflux sur le distance va dépendre de votre volonté de choisir la vie du distance, ou de faire du kikihps sur les cac sachant qu’ils ont un soigneur attitré. A vous de voir quel est le meilleur choix… Sachant que si le distance crêve le combat risque de se terminer par un wipe par manque de dps, ou par un Brez évitable… Soit dit en passant, lorsque vous soignez une personne à 10% de vie, vous bénéficiez de 90% de votre maîtrise, alors que sur des personne à 50% de vie, vous ne bénéficiez que de 50%…

Comment faire le heal nécessaire à la survie du raid ?

C’est un peu le but de l’intervention, nous verrons cela… Il faut être capable de sortir le niveau de HPS que nécessite le combat. Cela nécessite de faire les bons choix de talents, d’optimisation, d’avoir le minimum de stuff nous permettant de regen assez. Mais le plus important, c’est de faire les bons choix, tant dans le triage que dans le choix des sorts.

b.      Rôle du chamheal

Grande nouvelle ! Nous sommes des soigneurs et des chamans.

En tant que soigneurs, nous sommes aujourd’hui la classe à burst et à CDs, nous sommes par contre, assez faibles de manière linéaire. Notre team de soigneur s’attend donc à ce que nous jouions des pompiers quand le raid prend feu. Nous avons à notre disposition 3 à 6 CDs de soins : Le totem de marée de soins, l’ascendance, le totem de lien d’esprit et la maîtrise élémentaire (si votre choix est ce dernier) et dans une moindre mesure, les élémentaires avec elementaliste primordial .

Même si les soins de notre bouclier de terre sont ridicules, il nous permet d’augmenter de 20% nos soins sur  la personne ciblée, combinée à notre maîtrise nous sommes de bons soins de tanks. Et nous sommes particulièrement efficace sur les tank à augmentation de soins reçus : druides / DK.

Généralement, notre lead soin nous assigne 1 seul CD (le marée), nous avons les autres pour gérer le reste du combat.

Une autre particularité du chamheal : le totem de vague de mana, qui améliore la regen du raid (et surtout celle des autres soigneurs).

Par contre, n’oublions pas que nous sommes des chamans…

En cela nous avons la possibilité d’aider au dps de façon passive : le totem incendiaire, totem de magma, et le totem de fouette tempête… et nos élémentaires. Personnellement, je file régulièrement un coup de main avec mon elem de feu sur les piliers d’Elegon… Mais il peut être aussi très efficace sur du pack aoe comme Mel’jarak, même avec élémentaliste primordial, il nous permet de tapper quand les adds sont packés, et récupérer ardeur au moment de la pluie de lames.

Nous avons également un CC (maléfice), un dispell, un kick et un dispell offensif (purge, glyphable) ce qui peut être vachement pratique sur un boss comme Mel’jarak.

2.     HPS ?

a.      A quoi correspond le HPS ?

Le HPS est la quantité soins (ou soins prodigués) par seconde, reçue par le raid.

Ce qui signifie que :

  • L’overheal, comme il n’est pas reçu par le raid, ne rentre pas dans le HPS. Donc le HPS ne correspond pas à votre « capacité à healer », puisque cette dernière prend en compte le les soins prodigué + l’overheal (parce que ces soins sont quand même sortis de vos doigts).
  • Si vous êtes mort, ou que vous n’est pas en mesure de soigner (oom / pris dans l’ambre), le compteur de temps continue à tourner, donc votre HPS se réduit.
  • Le HPS est pris en compte sur le temps, il ne dit pas que vous avez tenu votre assignation en vie.
  • Le HPS est une moyenne.

En fin de compte, le HPS ne dit pas grand-chose…  Mais cela reste la mesure d’efficacité la plus facile à évaluer, parce que c’est une moyenne.

On le mesure IG sur nos add-ons comme recount (que je trouve plus simple à utiliser) ou Skada (qui est plus fiable). Mais c’est sur le Wol que l’on aura l’idée la plus précise.

b.      Comment l’augmenter ?

Au vu de ce que je viens de dire, l’intérêt d’augmenter son HPS, quand on a tenu son assignation et que l’on a réussi à tuer un boss avec son raid, cela a peu d’importance…  Mais, on est joueur ou on l’est pas !

Si toutes les conditions requises ont été respectées pour tomber des boss, il va falloir aller chercher les pouillèmes de soins qui nous manquent pour faire péter le kiki soin. Et ces pouillèmes, il faut aller les chercher sur le wol. En l’occurrence, si tous les membres du raid son en vie sur un down, c’est que l’ensemble des dégats ont été soignés. En réalité, si vous voulez faire péter le kiki, il va falloir faire passer le heal des autres en overheal, ou les empêcher de soigner parce qu’ils n’auront rien à heal : donc soigner avant, et surtout, mieux. Le danger du kiki est le mana, faites pas votre kéké à soigner comme un porc et claquer assez de soins pour atteindre les 500k HPS (Mon mate chamheal s’est amusé à claquer tout ses CDs sur les trash du premier boss du CdlP… et il a fait ce score, mon record perso étant à 300…) sur le début du combat et vider votre mana au point de ne pas en profiter pleinement : le principe étant de finir à 10% de mana en fin de combat, si vous finissez à plus, vous auriez pu augmenter votre kiki, si vous finissez oom… bah vous vous êtes fait rattrappé par les autres…

Le healing done global des soigneurs est le gros gâteau des dégats pris, à vous d’en prendre la plus grosse part. La première chose à faire pour augmenter son kiki est donc de réduire le nombre de soigneurs : si chaque soin du raid fait plus de 30% d’overheal global : vous êtes un trop, suppliez votre RL de passer à un soigneur de moins (mais pas vous).

c.      Liens pour les débutants sur le wol

Je ne vais pas expliquer comment aller chercher des informations sur le wol, de nombreux sites en parlent. Je vous donne donc certains liens :

Pour savoir comment l’installer :

http://wow.mondespersistants.com/l-outil-de-log-world-of-logs:article-1014/

à la base, conçu par un mage pour les mages, mais la base est là.

http://wisdom.biv.free.fr/WoW/Mage%20analyser/manual.php#I1

c.      Analyse du kiki

Vixin, sur lifeingroup5 avait fait un bon post sur cela, l’art d’abuser du heal-meter : http://lifeingroup5.com/?p=2783

Je vais donc partir de sa base pour proposer des choses plus actuelles (son post a été fait en fin de la dernière extension). L’intérêt ici, c’est d’analyser ses résultats pour s’améliorer au prochain coup.

a.      Les Uptimes

Comme dit bon vieil adage : plus c’est long, plus c’est bon !

Basiquement, il y a plusieurs uptimes à surveiller dans son wol (on les voit dans buff cast) :

Remous, raz de marée, bouclier de terre doivent être à 100% d’uptime.

De plus, il est aussi bon de vérifier, sur les tanks, l’uptime de robustesse ancestrale (qui, pareil, doit être de 100%)

b.      L’utilisation des CDs – Timing & Fréquence

Le deuxième point important dans le HPS est l’utilisation maximale de ses CDs. Pour certains soigneurs, c’est un état d’esprit difficile à adopter, parce que si vous utilisez vos CDs selon un calendrier préscrit vous ne serez pas en mesure d’utiliser vos CDs quand il y en aura vraiment besoin. Mais la sauvegarde des CDs que pour les « Oh merde » moments, diminue votre HPS global, car vous ne les utilisez pas. Parfois, il n’y a aucune raison de conserver ses CDs, au bout de 2 trys vous saurez à quel moment les utiliser.

L’analyse des trys se fait sur 3 minutes : c’est le temps de recharge des CDs. Disons que vous avez clairement identifié 2 phases de burst heal dans les 3 premières minutes : vous conservez le marée de soins et le lien d’esprit pour ces 3 premières minutes (ou respectez votre ordre de CD discuté avec la team soin), et sur les autres phases de dégats moyens vous pouvez claquer vos elems, votre ascendance ou que sais-je…

Si vous êtes par exemple assigné à claquer votre CD au 2e Epicentre de Feng, rien de vous empêche de claque le lien d’esprit au premier, et ascendance au 3e l’elem de terre au 4e

Surveillez aussi les CDs des autres soigneurs : la barrière et la maîtrise des auras réduisant les dégats pris, ils réduisent par la même notre maitrise… et donc nos soins.

Et méfiez-vous du piège de penser que vous ne pouvez utiliser que 2 CD de 3 minutes de recharges sur 7 minutes… Si vous claquez votre CD dans la première minute, vous pouvez utiliser vos CDs 3 fois… C’est une règle très importante à avoir sur le totem de vague de mana !

Le seul inconvénient à la règle de la fréquence des CDs c’est que le moment est très important, claquer un marée de soins ou une ascendance que les dégats sont faibles réduit la puissance de la maîtrise… La question à se poser c’est : quel est le moment le plus tôt pour utiliser son CD tout en lui permettant une certaine efficacité ?

Pour le savoir, n’hésitez pas à regarder dans le wol, la page des « damage taken », les pics de dommage entrant sont les signaux d’utilisation de gros CDs. N’hésitez pas non plus à regarder les picks de dégâts sur les tanks pour optimiser l’utilisation de la rapidité ancestrale.

Un autre tips, sur les gardiens les dégats sont assez réguliers, attendez que le druide/ DK tank ai 2 gardiens sur la trogne pour claquer votre ascendance, avec tous les cacs autour : il sera sous CD d’augmentation de soins, et vous pourrez l’arroser d’afflux de soins (en HM) ou de VDSS… effet sur le kiki garanti !

c.       Optimisez vos soins

Cela peut sembler une tâche assez simple, mais en réalité l’un des aspect les plus difficile dans le rôle de soigneur. Il s’agit de choisir la « bonne personne » à soigner. Sur certains boss, il se fait des packing à distance, poser en permanence un remous sur la cible du packing permet de caster ses salves toujours sur l’endroit du raid où il y a le plus de personnes et être sûr qu’elle rebondira jusqu’au bout ! Si la cible n’est pas bien définie, posez votre remous sur votre meilleur caster (celui qui se place toujours super bien).

A contrario, il y a toujours 1 boulet dans le raid : celui qui se prend toujours les aoe, qui se prend toujours des dégats : celui-ci est une cible de prédilection pour augmenter votre kiki !!! Soyez toujours prêt à le soigner !

Votre capacité à évaluer avec précision les dégâts reçus va vous donner un certain avantage à la fois de HPS et de HPM. Vous serez gagnant, par exemple, si vous utilisez une VDSS sur votre tank lorsque qu’il est bas en vie (mais pas en situation ou au prochain coup il meure hein ?) plutôt que de spam VDS en espérant qu’un coup arrive sur lui…

Un indicateur assez efficace pour évaluer vos soins, c’est l’overheal sur vos soins mono : Des valeurs élevées d’overheal sur VDS indique que vous avez mal anticipé les dégats, vous avez spammé comme un cochon sur de faibles dégats et votre barre de mana a souffert pour rien… A l’inverse un overheal faible sur ce sort indique que soit vous avez pris la bonne décision, soit que la VDSS aurait été plus efficace. De même, votre utilisation de l’afflux de soins, cher, ne doit pas faire d’overheal.

d.     Faites péter le kiki

(je m’abstiendrais d’imager ce titre)

a.      Faites travailler la mécanique de combat pour vous

Prenons par exemple les gardiens HM : sur ce combat, nous avons une regen fumée si les dalles sont bien allumées : pendant que les dalles sont allumées, utilisez abusivement de l’afflux de soins, et lorsqu’elles sont en phase d’allumage, lancez votre totem de vague de mana, même au début du combat, ainsi, vous utiliserez continuellement le sort qui vous donne le plus de HPS…

On peut aussi prendre comme exemple Gara’jal, sur ce combat, vous avez le droit de vider votre barre de mana (jusqu’à 20%) tant que vous n’êtes pas allé dans le monde des esprits. Les dégâts dans le monde réel étant assez faible, vous pouvez aussi aller faire un tour dans le monde des esprits en dehors de votre assignation pour regen un brin (si vous ne prenez pas la place d’un dps, bien sûr), mode free mana / full HPS en lfr…

b.      Etre Pro-actif ou post-actif ?

Le chaman a une certaine complexité dans son appréhension. Ayant appris le boulot de soigneur avec un prêtre discipline, j’ai un certain sens de l’anticipation des dégats : il ne servait à rien de soigner des dégats déjà pris… Le chaman a une philosophie totalement contraire : notre remous (non glyphé) ne sert pas en préventif, puisqu’une grande partie de soin arrive dès le premier tick, et notre maîtrise fonctionne sur des barres de vie déjà faibles… Donc le principe est de soigner « tard » pour profiter de notre puissance.

Mais le problème, c’est que plus l’on soigne tard plus les autres soigneurs ont le temps de soigner avant nous et nous faire faire de l’overheal… Le secret du kiki réside donc dans la connaissance de la réactivité des autres soigneurs, pour soigner avant eux… mais pas trop tôt…

Au-delà de ça, il y a d’autres sorts où il faut savoir anticiper :

Anticiper le déplacement du raid lorsque l’on pose la pluie :

  • Sur Feng, anticiper le retour des cacs sur le boss à la fin de l’épicentre
  • Sur Garalon, poser la pluie sous la patte qui a repop.

Anticiper les pics de dégats :

  • Faire caster son élem de terre avant un pic de dégats pour mitiger pré-cast, et envoyer la purée une fois les dégats pris.
  • Anticiper le retour de son vague de mana pour ne pas poser son guérisseur juste avant…

c.       Apprenez les forces et faiblesses de vos coéquipiers

Pour une phase de progress, comme actuellement, c’est bien de connaître les forces et faiblesses de ses coéquipiers. En phase de farming vous pouvez aussi les embêter^^.

Vous jouez avec :

Un prêtre disci :

 

notre bête noire, nous l’appelleront : l’anti-maîtrise. La spécialité du prêtre discipline est l’absorbtion de dégats, en gros : il soigne quoi qu’il arrive avant nous, et nous perdons en efficacité sur la maîtrise. La solution lorsque l’on raid avec un disci, c’est de jouer sur le critique, puisque la faiblesse du disc sont les soins intelligents, et surtout les soins intelligents à distance (hors d’atteinte des châtiments). En capitalisant sur le crit vous augmentez vos chances de proc éveil, et gagnez en HPS.

Un moine :

Le moine se caractérise par 3 choses :

  • Il soigne par hot
  • Il soigne énormément par soins intelligents
  • Il est aussi limité que nous par l’étendue de ses soins

Pour soigner avec un moine, il faut que vous arriviez à soigner en dehors de là où il se trouve (s’il soigne au cac, prenez les distance) et tentez de sniper ses hots (avec des soins directs). Je sais c’est moche… De plus, son CD de soin remonte instantanément les vies du raid, il n’est clairement pas une bonne idée de claquer un CD en même temps que lui… pour profiter de notre maîtrise. Le moine a régulièrement des problèmes de mana (en fait il doit faire un choix entre healer et regen dans l’utilisation de son chi), il faut régulièrement faire attention à son mana pour claquer le totem de mana.

Un druide :

Les druides soignent par hot, je pense que l’on est la bête noire des druides, puisque nous snipons ses hot avec nos soins directs. Ils bénéficient de 2 CD : tranquilité et forme d’arbre… Encore une fois, faire attention à ses CDs, très visibles, pour ne pas les claquer en même temps que lui, et surtout pas après.

Un paladin :

Dit : la machine à aveugler. Peu efficace sur le soin de raid à distance, il est toujours aussi bon sur les tanks. Il bénéficie d’un peu d’absorb… Je pense que c’est le meilleur complément du chaman, idem que les précédents : éviter les gros CDs pendant qu’il y a la maîtrise des auras au risque de ne pas profiter de la maîtrise. A de gros problèmes de mana si vous jouez à 2, parce que soigner le raid de distance lui défonce son mana.

Un prêtre sacré

J’ai pu remarquer 2 types de prêtres sacré : les spam PoH (soin de groupe) et les spam renov (hot). Les prêtres sacré sont globalement assez faibles sur ce début d’extension, c’est surement lié à leur regen, malgré cela, ils savent tout faire. Je pense qu’on gagne à les aider niveau mana, et qu’on a tout à perdre en leur mettant des bâtons dans les roues. En fonction de votre style de jeu, essayer de lui demander de s’adapter à la team soin :

  •  Team avec un chaman et un pala : lui demander de se concentrer sur les hot
  •  Team avec un druide et un moine : lui demander de se concentrer sur les soins directs

Un autre chaman

Dans les team avec 2 chamans, il faut absolument vous mettre d’accord sur vos CDs, parce que sinon vous allez droit à la catastrophe… Nos soins « basiques » étant faibles, tout vas se jouer sur les bursts, et vous avez pas intérêt à vous marcher sur les pieds.